0637100701

Microentreprise ou portage salarial ?

Partager

Micro entreprise ou portage salarial ? Quel statut choisir ?

Aujourd’hui en France, plus de 3,5 millions de personnes travaillent comme indépendants. Les raisons de ce choix de statut sont multiples. À l’heure d’une conjoncture économique plus ou moins en tension, du manque de ressources dans certaines branches professionnelles, de la difficulté à se faire embaucher quand on est sénior, le statut de freelance a la cote.

Mais qui dit travailleur indépendant, dit le choix d’un statut juridique pour pouvoir travailler en toute légalité et cotiser auprès des différents organismes sociaux.

De nombreux candidats à la création d’entreprise se posent alors la question : quel est le meilleur statut pour me lancer ? Microentreprise ou portage salarial ?

Les questions à vous poser pour choisir entre ces deux statuts

Avant de vous lancer et de choisir un statut, nous vous conseillons de faire le point sur votre façon d’appréhender votre future activité. Voici quelques questions qu’il nous semble important d’aborder.

  • Est-ce que je suis sûr de moi ou est-ce que je veux tester mon activité ?

Si vous souhaitez tester votre activité dans un cadre légal sécurisé, sans vous encombrer des tâches administratives, nous vous conseillons de travailler en portage salarial.

Ainsi, la société de portage établira le contrat avec votre client, vous versera votre salaire et s’occupera de toutes vos cotisations sociales. Vous pourrez vous concentrer au mieux sur votre mission et tester votre activité en toute sérénité.

Si vous souhaitez lancer une activité pérenne, si vous êtes sûr de vous, tout va dépendre du CA que vous envisagez de créer chaque année. En effet, avec un statut de micro-entrepreneur, vous ne pourriez pas dépasser 36500 euros de CA par an pour une activité de services / conseils.

Si votre CA va dépasser ce montant, alors le statut de salarié porté est celui qui vous convient.

  • Est-ce que je veux conserver mon statut cadre ?

Si vous souhaitez conserver votre statut de cadre, continuer à cotiser comme un cadre, alors seul le portage salarial sera intéressant pour vous. En effet, avec le régime de la microentreprise, les cotisations sont minimales et ne permettent pas l’affiliation à une caisse de retraite « cadres ».

En portage salarial, vos cotisations sociales, dont vos cotisations retraite sont exactement les mêmes que celles d’un cadre salarié d’une entreprise.

  • Est-ce que je suis prêt(e) à assumer toutes les tâches administratives d’une entreprise naissante ?

Démarrer une activité à son compte… c’est un travail à part entière. Non seulement vous travaillez pour vos clients, mais en plus vous devez travailler pour vous : Urssaf, comptabilité, impôts, marketing, démarchage commercial pour trouver de nouveaux clients, communication sur les réseaux sociaux, développement de son site Internet… Êtes-vous prêt à multiplier les casquettes ?

Pour certains, ce ne sera pas un problème. Pour d’autres, autant d’activités non rémunératrices, pourtant indispensables à la croissance de l’activité, seront incompatibles avec une vie de famille plus ou moins chargée, ou le sens que vous souhaitez donner à votre carrière.

Dans ce cas alors, déchargez-vous sur une société de portage salarial. Fini les soirées, le nez dans les devis et factures. Ne pensez qu’à vos missions et à vos clients. Dormez sur vos deux oreilles.

  • Est-ce que je préfère que la relation administrative avec mes clients soit gérée par un professionnel ?

La société de portage salarial s’occupe de toute la partie administrative liée à votre activité de freelance. Elle s’occupe même du recouvrement des factures ou des relances des clients négligents. À la fin de chaque mois, elle vous adresse votre bulletin de salaire.

Pendant ce temps, vous travaillez pour votre client, vous managez la relation commerciale et c’est tout. En somme, vous vous concentrez sur l’essentiel, sans perdre de temps.

En effet, il ne faut pas négliger le temps accaparé par les tâches administratives. Ces dernières peuvent vite envahir les weekends et les vacances et empiéter sur le temps personnel lorsqu’on adopte le régime de la microentreprise.

Tableau récapitulatif des grandes différences entre les deux statuts

 

Micro entreprise (Auto-entrepreneur)

Portage salarial

Contrat

Immatriculation de l’entreprise au registre du commerce.

CDD ou CDI

Gestion administrative

Par vous-même

Par la société de portage salarial

Chiffre d’Affaires

Ne doit pas dépasser 77 700€ ou 36 500 € pour rester en franchise de TVA.

Pas de plafond

Déduction sur le CA

Cotisations sociales et fiscales

  • Frais de portage
  • Cotisations patronales et salariales

Frais professionnels

Non déductibles

Déductibles du CA déclaré.

Assurance Responsabilité civile

A souscrire

Incluse

Santé

  • Affiliation au régime de santé indépendant de l’URSSAF ou de la CPAM
  • Souscription à sa propre mutuelle
  • Affiliation au régime générale de santé.
  • Mutuelle d’entreprise

Pôle Emploi

Pas de cotisation

Cotisation et maintien des droits

Vous souhaitez en savoir plus sur le portage salarial et ses avantages.
N’hésitez pas à consulter cette page de notre site.

Et si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à nous appeler ou à remplir le formulaire de contact.

Partager

Picture of Aurore Petit-Dulong

Aurore Petit-Dulong

CEO Smartportage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contenu de l'article

On Key

Related Posts

Réforme des bulletins de salaire en France : ce que ça change pour vous 

La paperasse coûte à la France 84 milliards d’euros, soit le PIB du Grand-Duché de Luxembourg.

Selon le ministre de l’économie Bruno Le Maire, c’est le prix que la France paie pour ses « normes ».

Le 23 avril dernier, dans le cadre de son plan d’action sur la simplification, M. Le Maire a annoncé vouloir alléger nos bulletins de salaire pour améliorer sa visibilité.

C’est une petite partie de ce plan qui vise à : …

Microentreprise ou portage salarial ?

Micro entreprise ou portage salarial ? Quel statut choisir ? Aujourd’hui en France, plus de 3,5 millions de personnes travaillent comme indépendants. Les raisons de